Méditation Albi

la méditation amène à une connaissance plus approfondie de soi-même, une acceptation.

Pratique ancestrale notamment en Asie où elle est considérée comme la « Voie Royale » pour développer la sagesse, la vision claire et atteindre l’éveil, depuis des milliers d’années ses bienfaits sont reconnus.
En occident elle commence à acquérir ses lettres de noblesse. On la retrouve dans bien des protocoles de travail sur soi, dépression, psychothérapie, et plus fréquemment dans une démarche personnelle visant à instaurer un mieux-être, une paix intérieure. Elle est également présente dans le milieu médical et certains hôpitaux, pour ses résultats notables sur la gestion du stress et des émotions, la qualité du sommeil, de l’humeur et les troubles de la dépression. Elle peut être aussi un outil majeur dans l’accompagnement des maladies chroniques. Elle est également enseignée à la Sorbonne dans le cursus de médecine où on entend parler de méditation de pleine conscience*.
La demande est grandissante de la part du grand public, la méditation se démocratise et tout le monde peut y puiser les éléments nécessaires à une vie plus sereine.

En effet la pratique de la méditation amène à une connaissance plus approfondie de soi-même, une acceptation. Le méditant va constater que les fruits de sa pratique vont l’accompagner tout au long de son quotidien, lui permettant une meilleure gestion du stress, de ses émotions, un meilleur sommeil. Il va apprendre à apaiser son mental, son émotionnel, et approfondir sa concentration. Méditer ce n’est donc pas se relaxer, ni faire le vide, ni arrêter de penser, mais plutôt apprendre à se reconnecter avec soi-même en revenant à l’expérience de l’instant présent.
Une pratique régulière de la méditation, permet la création de nouvelles synapses dans le cerveau, ce qui induit une perception nouvelle des choses.
Fréquemment des études scientifiques valident les bienfaits de la méditation pour nos vies modernes.

Dans la pratique de la méditation, la rigueur, de bonnes bases et une régularité permettent cela. Il est souhaitable d’être accompagné pendant quelques temps, pour éviter les écueils du débutant qui amènent fréquemment, à un abandon en cours de route.
De plus, des RDV réguliers entretiennent la rigueur que demande la méditation, si l’on souhaite obtenir des « fruits » de son travail.

Je pratique la méditation, que j’enseigne, depuis 30 ans.

Article : La méditation validée par les neurosciences Lien de l’article